Avocat en droit pénal et droit public

14 rue Rabelais - 69003 Lyon

Contact

Urbanisme, expropriation et droit de préemption

Le droit de l'urbanisme

Le droit de l’urbanisme vise les règles de droit relatives à l’occupation et l’aménagement des sols.
Bien que le droit de propriété soit un droit inviolable et sacré, il s’exerce dans certaines limites :
celles du respect des règles d’occupation et d’utilisation des sols.
Le droit de l’urbanisme a donc vocation à maîtriser la croissance urbaine et l’aménagement de l’espace. Toute construction est soumise à autorisation d'urbanisme, dont le plus connu des documents est le permis de construire.
Tout projet de construction doit être analysé au regard de :

  • la législation et de la réglementation nationale (notamment code de l’urbanisme)
  • la réglementation locale (plan local d’urbanisme)
  • Toute construction édifiée en contrariété avec les règles d’urbanisme encourt de sévères sanctions pénales et administratives.

L'expropriation et le droit de préemption

L’expropriation et la préemption constituent deux techniques juridiques permettant à la puissance publique de porter unilatéralement atteinte à la propriété privée immobilière lorsqu’elle dispose d’un projet d’intérêt général rendant nécessaire l’acquisition d’un bien  immobilier. L’existence d’une cause d’utilité publique traditionnellement attachée à la procédure d’expropriation conditionne très largement l’utilisation du droit de préemption. Si bien que ces deux procédures distinctes, sont parfois utilisées par les collectivités territoriales de façon alternative voire complémentaire.

La procédure d’expropriation peut être mise en œuvre par la puissance publique lorsque le propriétaire n’envisage pas se défaire de son bien immobilier tandis que la procédure de préemption ne peut être utilisée que lorsque le propriétaire a manifesté son intention d’aliéner son bien.

L’appropriation de la propriété privée par la puissance publique ne se fait cependant pas sans indemnisation juste et appropriée du propriétaire. Le montant de cette indemnité tout comme son recouvrement pose parfois problème. Il existe des procédures spécifiques en la matière. Et l’intervention de l’avocat s’avère nécessaire.

Notre offre de services

Urbanisme

  • Assistance et contentieux en matière de documents d’urbanisme
  • Autorisation d’occupation des sols (permis de construire, d’aménager, de démolir,…)
  • Recours en annulation de permis de construire 
  • Recours indemnitaires

Préemption et expropriation

  • Conseil et contentieux
  • Recouvrement des indemnités d’expropriation
Actualités juridiques
20/01/2023

Quels sont les effets de l’annulation du retrait d’un acte créateur de droits ?

L’annulation du retrait d’une décision créatrice de droits fait renaître la décision initiale, mais le recours gracieux alors formé contre cette décision ne conserve pas le délai de recours contentieux si un premier recours avait déj&ag...

09/01/2023

Marchés publics : Résiliation amiable d’un contrat administratif : l’indemnisation...

En cas de résiliation amiable d’un contrat administratif, l’indemnisation du cocontractant ne peut plus excéder le montant du préjudice qu’il a subi résultant du gain dont il a été privé ainsi que des dépenses qu’il a normale...

29/12/2022

Marché publics : Décret du 29 décembre 2022 portant modification du code de la com...

Le décret n°2022-1683 du 28 décembre 2022 , JORF du 29 décembre 2022 entre en vigueur le 30 décembre 2022. Il s'applique aux marchés publics et aux contrats de concession pour lesquels une consultation est engagée ou un avis d'appel à la concurrence e...

16/12/2022

Fonction publique : compétence du substitut du Procureur général pour la notation ...

Il résulte des dispositions combinées des articles 19-1 et D. 45 du code de procédure pénale, que le Ministère public participe à la notation des officiers de police judiciaire exerçant dans un service du ressort de la Cour d’appel. Le Conseil d&rs...

12/12/2022

Marchés publics : précision de la qualité de tiers privilégié au recours en contes...

Contestation de validité du contrat administratif par un tiers : définition et précision : Si la célèbre décision Tarn-et-Garonne ( Conseil d’État, assemblée, 4 avril 2014, n° 358994 ) a ouvert la possibilité à un tiers &...

24/11/2022

Suspension en référé d'un arrêté portant exercice du droit de préemption : nullité...

Suspension en référé d'un arrêté portant droit de préemption urbain : annulation en raison de l'incompétence de l'auteur pour défaut de publication de la délégation de signature C'est peut être un détail pour vous, mais &...

Nous contacter, nous poser une question
Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide